GUIDE CGT COMBATTRE LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES

Mis à jour : oct. 9



Les violences sexistes et sexuelles sont aussi infligées à toutes celles et ceux qui refusent l’assignation à leur genre et pénalisent les personnes en raison de leurs orientations sexuelles, lesbiennes, gays…, quel que soit le sexe.


Si toutes les femmes sont concernées par les violences, les discriminations se cumulent. Une femme d’origine étrangère et/ou handicapée et/ou précaire et/ou lesbienne est plus exposée à la violence et à ses conséquences. Les violences sexistes et sexuelles renforcent les inégalités professionnelles : comment avoir un déroulement de carrière ascendant quand des propos sexistes quotidiens visent à remettre en cause le professionnalisme et à saper toute confiance en soi ? Comment travailler dans un secteur à prédominance masculine quand on ne s’y sent pas en sécurité ? Comment même conserver son travail, et son indépendance économique, quand s’y rendre nous met en danger ? Comment aborder sereinement sa maternité face à des propos et des comportements sexistes au travail ? Que les violences aient lieu dans le cadre professionnel ou privé, la responsabilité de l’employeur est engagée.



Et pourtant, les violences sexistes et sexuelles sont sous-évaluées, car sous-déclarées. Peu de femmes portent plainte, et pour cause. Parmi celles qui portent plainte, seule une minorité obtient gain de cause en justice. C’est pourtant une réalité massive : une femme sur 10 est victime de violences sexuelles chaque année1 , une sur 3 au cours de sa vie2 . Au travail, dans les transports, et même à la CGT, les femmes ont toutes des anecdotes personnelles sur le sexisme et les violences sexuelles dans les transports publics, agressions, viols, voire meurtres, les degrés de gravité sont divers. Tous ces actes relèvent du même système de domination, d’emprise, de violence, et le passage d’un niveau à l’autre peut se faire graduellement, dans ce que l’on nomme un « continuum».


C’est un phénomène social massif qui reste tabou et autour duquel il y a un enjeu social et sociétal majeur. Construire une société égalitaire suppose d’agir aussi bien contre les inégalités au travail que pour faire cesser les violences. C’est la raison pour laquelle, comme le prévoient ses statuts, la CGT lutte contre tout système de domination et contre toutes les discriminations.




http://www.egalite-professionnelle.cgt.fr/wp-content/uploads/2020/10/CGT-VIOLENCES-SEX-interactif.pdf



CGT-VIOLENCES-SEX-interactif
.pdf
Download PDF • 5.93MB

CGT Educ'action du Morbihan, 82 Boulevard cosmao dumanoir, 56100 Lorient. 02 97 87 41 17 / 06 88 32 30 63. 56@cgteduc.fr