Nouvelles grilles salariales AESH Blanquer fait des économies ..

Nouvelles grilles salariales AESH? Blanquer fait des économies au lieu d’améliorer la situation des personnels.


BLANQUER rend 75 millions d’euros dont 40 sur le programme « Vie de l’élève ».

Non content de maltraiter les AESH par une mutualisation à outrance avec ses PIAL et des contrats sous payés sans statut, le ministère fait des économies entre autres sur le dos des AESH.

Comble de l’ignominie, alors que le ministère se vante d’avoir revalorisé de manière « historique » les AESH avec sa nouvelle grille indiciaire parue fin août, il en profite pour enfoncer les accompagnant·es un peu plus dans la précarité.

Dans le Projet de Loi de Finances Rectificative (PLFR) 2021, présenté le 3 novembre, Blanquer prévoit de rendre 75 millions d’euros au budget de l’État, dont 40 sur le programme « Vie de l’élève » où sont prévues les dépenses de personnels AESH.


Depuis 2014, dans la majeure partie des académies, les AESH n’avaient jamais été classé·es dans la grille indiciaire (qui n’était qu’indicative) et ne bénéficiaient d’aucune progression de carrière : d’année en année, les accompagnant·es plafonnaient au niveau plancher. Seule une augmentation au moment de la cédéisation, avec un passage au niveau 2 de la grille, était effective.

L’article 4 du décret du 23 août prévoit un RECLASSEMENT LOW-COST.

Profitant de l’incurie des rectorats, le ministère a saisi l’occasion de ce décret pour reclasser les accompagnant·es au rabais.


4 méthodes de reclassement :
  •  dans leur premier CDD de 3 ans : restent à l’échelon 1 ;

  •  dans leur deuxième CDD de 3 ans (quelle que soit leur ancienneté !) : passent à l’échelon 2 avec effet au 1er septembre 2021 et sans rétroactivité ;

  •  en CDI* de moins de 3 ans : passent à l’échelon 3 avec effet au 1er septembre 2021 et sans rétroactivité ;

  •  en CDI* de 3 à 6 ans passent à l’échelon 4 avec effet au 1er septembre 2021 et sans rétroactivité !

* À observer que dans certaines académies les AESH CDI sont repris·es dans leur ancienneté globale à l’échelon correspondant.





Avec l’application de cette disposition du décret, les AESH, qui avaient plus de 3 ans d’ancienneté au 1er septembre, sont reclassé·es à l’échelon supérieur seulement à partir du 1er septembre 2021 et ne perçoivent aucun rattrapage de salaire à cet échelon avant le 1er septembre. SCANDALEUX !

Par exemple, vous auriez du être reclassé·e depuis le 1er février 2020 à l’échelon 2 : vous le serez enfin au 1er septembre 2021 MAIS sans aucun rattrapage de salaire depuis le 1er février 2020. Soit 18 mois de salaire au niveau 2 que vous perdrez !

C’est une aubaine pour les rectorats ayant traîné dans l’application des grilles pour faire des économies. D’où cette précipitation à faire signer les avenants sans aucune explication…


Pour la signature des avenants, demandez l’envoi en courrier avec AR.

Vous avez 1 mois de délai donc refusez la signature sur place.

Il vous appartient de vérifier que la reprise minimale de votre ancienneté est bien effectuée.


Téléchargez le PDF



22 vues0 commentaire