Les nouveautés de la rentrée 2021


Protocole sanitaire

Nous nous sommes basé·es sur la FAQ ministérielle, une nouvelle fois arrivée très tardivement le 1er septembre, veille de rentrée des élèves… Une telle pratique récurrente de la part de l’institution indique clairement le mépris à l’égard des personnels et de leur travail.

Pour rappel, le pass sanitaire (instauré au cours de l’été) n’est pas demandé pour entrer dans une école, ni aux personnels, ni aux usager·ères. En sortie scolaire, suivant les lieux (ceux où il est exigé), il pourra être demandé aux accompagnateur·trices.

Les personnels de santé ou travaillant en établissement en lien avec la santé seront soumis à l’obligation vaccinale à partir du 15 octobre (test virologique et/ou première dose avant cette date). C’est le cas des PsyEN, des médecins scolaires, des infirmier·ères scolaires, mais aussi des enseignant·es travaillant en instituts médicaux-éducatifs ou hospitaliers… Mais pas pour les collègues y intervenant ponctuellement.


Télécharger le PDF "nouveautés 2021"

Pour anticiper la gestion de crise, le MEN a instauré, à partir du 1er septembre, 4 niveaux pour suivre l’évolution sanitaire. Les critères qui déterminent ses niveaux sont imprécis. Les niveaux pourront être différents d’un département à l’autre, voire d’une commune à l’autre. Actuellement, la métropole est au niveau 2. Ci-dessous le détail de quelques mesures suivant le scénario choisi par le MEN :


- Présence des élèves En école primaire, les élèves seront tous et toutes accueilli·es tous les jours de classe quel que soit le niveau. Fermeture de la classe pour 7 jours dès le premier élèves positif. Le lien avec les élèves est maintenu à distance.


- Masques Espaces clos : obligatoire pour les personnels tout le temps et à partir du niveau 3 pour les élèves d’élémentaire. Extérieur : obligatoire pour les personnels et les élèves à partir du niveau 3.


- EPS Le type d’activités autorisées varie suivant le niveau. Interdite à l’intérieur au niveau 4.


Tout est là : https://www.education.gouv.fr/covid19-mesures-pour-les-ecoles-colleges-et-lycees-modalites-pratiques-continuite-pedagogique-et-305467


Éducation prioritaire

Les contrats locaux d’accompagnement (CLA) seront mis en place dans trois académies pilotes (Aix-Marseille, Nantes et Lille) cette année. Ils risquent d’être généralisés à la rentrée scolaire 2022 et de mettre un terme aux REP et REP+. Imposant la réalisation d’objectifs pour obtenir des moyens supplémentaires pendant 3 ans, les CLA mettent en concurrence les écoles et les insécurisent.


Concernant les primes en REP+, les indemnités sont modifiées. C’est le versement de la troisième tranche attribuée aux collègues travaillant dans ces REP+, d’un montant de 1000€ nets annuels, mais soumise à condition d’attribution… Une jolie arnaque… Pour mieux comprendre,

Télécharger le PDF sur notre site.





Les CLA et les nouvelles mesures en REP+ sont loin de répondre à la politique d’Éducation prioritaire ambitieuse de la maternelle au lycée et ne reposant pas sur la mise en concurrence que nous revendiquons.

Télécharger notre 4 pages pour l’Éducation prioritaire

1 vue0 commentaire