Déclaration des Élues CGT Éduc'action Bretagne à la CCP ANT du lundi 18 octobre 2021

CCP ANT : Commission Consultative Paritaire des agents non titulaires


Monsieur le Recteur, Mesdames, Messieurs,


Le 23 septembre dernier, à l’initiative de l’intersyndicale de l’Éducation, la CGT appelait à une journée de grève et de rassemblements pour exiger un plan d’urgence pour le service public de l’Éducation. La CGT était aussi partie prenante lors de la journée interprofessionnelle du 5 octobre 2021 pour la défense des emplois, des salaires et des conditions de travail dans le public et le privé.


Nous considérons en effet que face à la précarisation galopante de l’Éducation (perte du pouvoir d’achat, recours aux personnels précaires, dégradation des conditions de travail, …), il y a urgence à rompre avec les politiques d’austérité et à obtenir, sans attendre, des revalorisations salariales importantes et sans contrepartie.


Pour les Non-Titulaires, cela doit prioritairement passer par la titularisation directe de tou-te-s les contractuel-le-s et par un plan de recrutements massifs et immédiats de personnels statutaires permettant, notamment, une baisse des effectifs par classe, mais aussi un rattrapage du décrochage salarial lié à l’effet combiné du gel du point d’indice, de l’inflation et de l’évolution des cotisations sociales, triplement pénalisant pour ces collègues plongé-e-s un peu plus dans une précarité subie et pérenne.


C’est pourquoi, la CGT Éduc’action revendique :

  •  La titularisation de tou-te-s, sans condition de concours ni de nationalité, comme seule réponse juste à la question de la précarité ;

  •  L’arrêt du recours massif aux personnels précaires ;

  •  Dans l’immédiat, la garantie de réemploi des personnels non-titulaires ;

  •  La cohérence de gestion avec une grille de salaire alignée sur celle des titulaires (sans rémunération au mérite) ;

  •  Le renforcement des droits sociaux des non-titulaires et la reconnaissance de leurs qualifications ;

  •  Une formation de qualité et adaptée aux besoins de tou-te-s.

Enfin, la CGT ÉDUC’ACTION BRETAGNE poursuivra l’accompagnement des collègues, en particulier lors de leur recrutement. Elle veillera au respect de la prise en compte de leur qualification effective au regard de leur diplôme et/ou de leur expérience professionnelle acquise antérieurement. La CGT attend aussi que soit considéré le recrutement au vu de la rareté de la discipline enseignée ou encore de la spécialité du besoin à couvrir tant il s’agit de définir, au plus juste, leur position indiciaire et leur rémunération au moment de la signature de leur contrat.


De même elle continuera, en lien avec les précieux services de la DPE académique de Rennes, à s’assurer qu’une nomination compliquée (temps partiel imposé, éloignement géographique, …) pour un-e agent-e puisse rapidement donner lieu à une demande de révision d’affectation afin de ne pas affecter davantage ses conditions de vie et de travail ainsi que l’apprentissage des élèves.


Pour conclure, la CGT ÉDUC’ACTION BRETAGNE souhaiterait avoir un bilan de rentrée du remplacement effectué par les contractuel-le-s de l’académie, et connaître également les difficultés de recrutement qui subsistent encore à ce jour dans les principales disciplines et zones géographiques du territoire breton concernées.


Merci de votre attention.

Les Élues CGT ÉDUC’ACTION BRETAGNE à la CCP ANT de l’académie de Rennes


Télécharger le PDF


14 vues0 commentaire