Déclaration de la CGT Éduc'action Bretagne CTSA de Rennes du 21 octobre 2021

CTSA : Conseil Technique Spécial Académique


Monsieur le Recteur, Monsieur le Secrétaire Général, Mesdames, Messieurs,


Le 23 septembre dernier, à l’initiative de l’intersyndicale de l’Éducation, la CGT appelait à une journée de grève et de rassemblements pour exiger un plan d’urgence pour le service public de l’Éducation. La CGT était aussi partie prenante lors de la journée interprofessionnelle du 5 octobre 2021 pour la défense des emplois, des salaires et des conditions de travail dans le public et le privé.


Alors que l’inflation repart à la hausse, la question salariale est bien une des préoccupations majeures de la population. Et les personnels de l’Éducation ne font pas exception. Coté revalorisation, toutes catégories confondues il y a avait de grosses attentes. Il y a surtout une grosse déception. Entre une prime d’attractivité qui ne concerne pas tous les personnels et une revalorisation sous forme essentiellement indemnitaire notamment pour les personnels ATSS, les personnels restent globalement sur leur faim. Depuis plusieurs années, c’est avant tout sous forme indemnitaire que les personnels voient leur rémunération augmenter et une partie des textes présentés à ce CTSA en sont une nouvelle fois la preuve.


Pour la CGT, ce qu’il faut pour tous les personnels, c’est une augmentation du point d’indice. Pour rappel, gelé depuis plus de dix ans, le point d’indice reste l’élément constitutif du système de rémunération des agentes et agents de la Fonction publique et ce système a, au moins, le mérite de rémunérer de manière identique des agentes et des agents appartenant à des corps similaires (missions et qualifications) quels que soit leur affectation géographique et leur employeur public. Pour la CGT, ce n’est que par ce biais-là que les revalorisations seront justes et équitables.


Concernant l’évolution du métier, la crise sanitaire a favorisé le télétravail et au-delà de la crise sanitaire le télétravail est devenu une organisation du travail qu’il faut encadrer. Le ministère de la FP a travaillé avec les OS sur un accord, accord que la CGT a signé. Les personnels administratifs et ITRF sont, en tout premier lieu, concernés par cet accord. Aussi, la CGT ÉDUC’ACTION BRETAGNE veillera à ce que cette nouvelle organisation du travail soit bien gérée dans notre académie et appliquée dans un cadrage que nous voulons national.


Enfin, si les moyens financiers tant attendus et débloqués par le gouvernement pour le bâti des établissements de l’Éducation Nationale rendus obsolètes depuis de trop nombreuses années, la CGT renouvelle son soutien et sa solidarité à l’ensemble des personnels de l’académie. Elle continuera d’être à leur écoute et/ou à les accompagner afin d’améliorer leurs conditions de travail pour retrouver ainsi le bien-être sur leur lieu d’exercice.


Car, gageons que nous n’ayons plus à connaître d’autre événement regrettable, comme celui dernièrement d’une agente de la DAGE à la DSDEN35, et que dans la démarche de labélisation Afnor « pour développer la qualité de vie au travail des agents » de notre académie, les situations connues par les services académiques puissent être solutionnées avant l’irréparable.


Merci de votre attention.


Les Élus CGT ÉDUC’ACTION BRETAGNE au CTSA de l’académie de Rennes


Télécharger le PDF


13 vues0 commentaire