Déclaration commune FSU, SGEN-CFDT, CGT, UNSA, SUD et FCPE

Assemblée générale extraordinaire présidée par M. Le Recteur en hommage à Samuel Paty, le 21 octobre 2020


Ce mercredi 21 octobre, le Recteur de l'académie de Rennes a convoqué une assemblée générale extraordinaire des représentant-es des personnels, des élèves et des parents d'élèves, en hommage à notre collègue assassiné Samuel Paty.  Les organisations syndicales FSU, SGEN-CFDT, CGT, UNSA et SUD, toutes représentatives des personnels au Comité Technique Académique  se sont exprimées d'une seule voix - à l'exception d'une organisation qui n'a pas souhaité s'inscrire dans cette initiative-. La fédération de parents d'élèves FCPE d'Ille et Vilaine s'est également associée à cette déclaration commune que vous trouverez ci-dessous.  Le Recteur et la Préfète de Région ont par ailleurs abordé les conditions de reprise du 2 novembre. La Préfète a annoncé un renforcement de la sécurité des établissements. Nos organisations syndicales ont demandé au Recteur que du temps soit consacré au recueillement et à l'échange entre collègues pour envisager au mieux les réponses pédagogiques à construire afin d'aborder ce drame avec les élèves, loin de toute injonction ministérielle. Des réponses sur le court et le long termes sont à envisager en dégageant aussi des espaces d'échanges pour accompagner les jeunes dans leur compréhension de ce drame. 

Bien cordialement,  


Gwénaël Le Paih pour la FSU 

Luc Grimonprez pour le SGEN-CFDT

Jacques Vaesken pour la CGT Educ'Action

Claire Lauden pour l'UNSA Education

Jean-Charles Hellequin pour SUD Education





Madame La Préfète, Monsieur Le Recteur, Monsieur le Secrétaire général d’Académie, Madame et Messieurs les Dasen, Mesdames, Messieurs


Samuel Paty était professeur d’Histoire-Géographie au collège du Bois d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine. Vendredi dernier, il a été assassiné pour avoir exercé son métier d’enseignant d’Histoire Géographie et d’Enseignement Moral et Civique.


Nous adressons nos condoléances à sa famille et à ses proches.


Cet acte barbare, insoutenable, plonge tous les personnels de la communauté éducative, les élèves et leurs parents dans l’effroi et l’indignation. Mais au-delà, c’est toute notre société qui est atteinte, meurtrie et endeuillée.


L’assassinat d’un enseignant pour le seul fait d’accomplir sa mission porte atteinte à des principes fondamentaux de la République comme la liberté d’expression, la liberté de conscience et la laïcité.


Nous, représentantes et représentants des organisations syndicales FSU, SGEN-CFDT, CGT, UNSA et SUD éducation et des parents d’élèves FCPE réuni-es ici pour rendre hommage à Samuel Paty, exprimons notre profonde tristesse et notre soutien à sa famille, ses amis, ses élèves, ses collègues.


Nous souhaitons aussi exprimer notre soutien sans faille à tous les agents des services publics, porteurs dans le cadre de leur mission des valeurs fondamentales de la République. La peur ne doit pas les étreindre.


Nous refusons la xénophobie, le racisme, la peur de nos concitoyennes et concitoyens de confession musulmane, l’homophobie et toute forme de discrimination, au nom de l’égalité entre les Femmes et les Hommes. Nous affirmons la nécessité d'apporter partout, pour toutes et tous, l'instruction, la raison, la réflexion et tout ce qui permet de construire l'autonomie de jugement et l’émancipation de la jeunesse. Cet événement tragique nous rappelle la nécessité impérieuse de remettre l’école publique et ses personnels au centre des préoccupations.


Au nom de la laïcité et dans l’unité, nous refusons toute instrumentalisation politique qui divise notre société et nous continuerons à lutter contre l’obscurantisme et contre tous les fanatismes, qu'ils soient religieux ou nationalistes.


Télécharger la déclaration au format PDF


CGT Educ'action du Morbihan, 82 Boulevard cosmao dumanoir, 56100 Lorient. 02 97 87 41 17 / 06 88 32 30 63. 56@cgteduc.fr